Trouver un installateur
près de chez vous

carte de France

Saisissez votre code postal :
 
Ou séléctionnez un département :

Newsletter ÉcoEnergie

Quelle solution pour
votre habitation

Rejoignez notre reseau

Vous êtes un professionnel qualifié dans les secteurs de l'isolation et des énergies renouvelables et souhaitez rejoindre notre réseau d'installateurs ?

Actualités evenements

COP21 : un accord sans surprise, l’union des citoyens du monde

16 décembre 2015

Après 15 jours de négociations, de tractations et de compromis, un accord a bel et bien était signé à l’issu de la COP21, et c’est peut-être bien le seul point positif de cette 21ième conférence des Parties. « Un accord différencié, juste, durable, dynamique, équilibré et juridiquement contraignant. », selon Laurent Fabius. Un avis qui est, malheureusement pour nous, loin de faire l’unanimité.

Le fait d’avoir signé cet accord universel sur le climat est effectivement une bonne nouvelle. L’ensemble des Parties ont reconnu en ratifiant l’accord, que l’activité humaine a un impact sur le climat et qu’il est impératif de trouver des solutions pour contenir le réchauffement climatique en dessous des 2° d’ici à 2100. Vous vous dites super, ils ont pris conscience du problème et des mesures vont être prises. Et bien pas vraiment.

Un article 2 plein d’espoir

C’est écrit noir sur blanc dans l’article 2, l’objectif universel pour le climat est de maintenir en dessous de 2°C et même 1,5°C le réchauffement climatique d’ici à 2100. C’est donc un accord plus ambitieux que ce qui était prévu puisqu’on parle aujourd’hui d’une limite à 1,5°C. Ce même article parle également de renforcer notre capacité d’adaptation aux effets néfastes des changements climatiques et de promouvoir la résilience à ces changements et un développement à faible émission de gaz à effet de serre, d’adapter nos modèles financiers pour les rendre compatibles avec un profil d’évolution vers un développement à faible émission gaz à effet de serre et résilient aux changements climatiques, et le principe de responsabilité commune mais différenciées est validé.

Un accord ambitieux mais sans mesures concrètes et sans contraintes

Pour nourrir son ambition il faut savoir faire preuve de réalisme et mettre en place les actions qui permettront d’atteindre les objectifs fixés. Est-ce que cas de l’accort de Paris ? A priori non. Même si on peut se féliciter que les 196 Parties réunis ont réussi à parvenir à un accord que l’on peut effectivement qualifier d’historique, on peut aussi s’inquiéter de comment nous allons atteindre les objectifs qui ont été fixés. Aucune sanctions ne sont prévus pour les pays qui ne respecteraient pas leurs engagements, l’ensemble des fameuses contributions de chaque pays tendent plutôt vers un réchauffement de 3°C, et cerise sur le gâteau, l’article 28 prévoit que passé un délai de trois ans à compter de la date d’entrée en vigueur du présent Accord, les Parties pourront, à tout moment, le dénoncer par notification écrite adressée au Dépositaire.

Cet accord n’est finalement que le triste reflet de la réalité et on ne pouvait en attendre plus. Le sort de la planète et le bien-être ses habitants ne sont pas les priorités de ceux qui ont les rênes du pouvoir, gouvernements et lobbys confondus, qui, au nom de la croissance et du profit, semblent avoir perdu la raison.

Aucune sortie des énergies fossiles n’est mentionnée explicitement, pas plus qu’une transition vers 100% d’énergies renouvelables. Rien sur la mobilité, donc pas d’inquiétude pour l’aviation civile et le transport maritime, des secteurs très polluants. Aucune responsabilité ou compensation des pays du Nord pour les préjudices subis par les pays en développement. Pas d’engagement concernant les droits humains même s’il sont inscrit dans le préambule de l’accord.

« En comparaison de que cela aurait pu être, cet accord est un miracle. En comparaison de ce qu’il aurait dû être, c’est un désastre ». The Guardian

Ce qu’il faut retenir de positif, l’union civile est en marche

Un accord a été signé et c’est une première victoire pour les ONG et la société civile, désormais unis dans la lutte contre le réchauffement climatique.

« La solution viendra des citoyens, elle viendra des rues ». Ceux sont les mots de Paolo, membre de la délégation de Greenpeace, qui a résume en quelques mots 2 semaines d’intenses débats et de négociations. Ceux qui s’inquiètent réellement du climat et des conséquences du réchauffement climatique, n’attendaient pas grand-chose de l’Accord de Paris à part porter leurs messages et organiser le mouvement de la société civile. C’est chose faite. Malgré l’annulation de nombreux événements en amont de la COP21, dont les marches pour le climat prévues les 28 et 29 novembre en France, de nombreuses initiatives citoyennes ont été menées. March4me.org qui a connecté les citoyens français qui ne pouvaient pas manifester et des citoyens internationaux, afin que ces derniers puissent représenter la société civile française partout dans le monde. Le village mondial des alternatives à Montreuil qui a permis aux citoyens de découvrir des alternatives, d’apprendre et d’agir sur l’ensemble des domaines liés au développement durable. L’opération John Q du 6 décembre en face de la tour Eiffel, qui a réuni des centaines de personnes afin de rappeler que la solution à la crise climatique ne peut que reposer sur 100% d’énergies renouvelables pour tous d’ici à 2050 et que limiter le dérèglement climatique, c’est aussi travailler à moins de conflits et à plus de paix.

climate justice peace
Des initiatives citoyennes qui ceux sont terminées le 12 décembre dans les rues de Paris où plus de 3000 personnes se sont rassemblées pour former le message « Climate Justice for Peace » grâce à un système de géolocalisation.

Voilà ce qu’il faut retenir de la COP21, nous n’avons rien à espérer de ceux qui nous gouvernent, c’est à nous, les citoyens, de prendre les rênes de notre destin !

Vous avez aimé ce contenu ?
Partagez-le avec votre réseau :
Aucune réaction n'a encore été déposée.

Ajouter une réaction :
Vous consentez à ne pas poster de messages injurieux, obscènes, raciste, diffamatoires, menaçants ou tout autre message qui violerait les lois en vigueur.
L'adresse IP de chaque message est enregistrée afin de faire respecter ces conditions.

Voir toutes les Événements


Copyright © 2018 - Éco Energie Solutions - Tous droits réservés - Mentions légales

Site internet créé par l'agenceDécrocher la Lune :: Conception et Création de solutions digitales sur mesure