Trouver un installateur
près de chez vous

carte de France

Saisissez votre code postal :
 
Ou séléctionnez un département :

Newsletter ÉcoEnergie

Quelle solution pour
votre habitation

Rejoignez notre reseau

Vous êtes un professionnel qualifié dans les secteurs de l'isolation et des énergies renouvelables et souhaitez rejoindre notre réseau d'installateurs ?

Actualités energie

Nouveau planning pour la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim

15 janvier 2014

Suite au conseil des Ministres de ce jour, le ministre de l’écologie Philippe Martin a annoncé la nomination deJean-Michel Malerba au poste de « délégué interministériel à la fermeture de la centrale nucléaire et à la reconversion du site de Fessenheim [Haut-Rhin] ». A la demande du ministre, Jean-Michel Malerba prendra contact dès la semaine prochaine avec les principales parties prenantes, élus notamment.




Philippe Martin, a reçu le nouveau délégué interministériel à la fermeture de la centrale nucléaire et à la reconversion du site de Fessenheim. Cette rencontre a permis de faire le point sur l’état d’avancement du dossier. S’agissant des conséquences de la fermeture en termes d’emplois directs et indirects, la délégation a souhaité qu’une étude d’impact soit menée. Elle est en cours de finalisation par l’INSEE. La délégation a également rencontré les équipes d’EDF de façon régulière afin d’aborder les questions liées au calendrier, à l’organisation du démantèlement ou aux questions financières.




Un rôle pivot dans mise en place du démantèlement


Cette décision a été prise une semaine après un décret ministériel visant à définir le rôle du délégué interministériel, il sera « chargé de préparer et de coordonner, sous la responsabilité du ministre chargé de l'énergie [Philippe Martin] (...) les opérations nécessaires à la fermeture de la centrale nucléaire et à la reconversion du site » et également de « la négociation d'un protocole d'accord avec l'exploitant [EDF], précisant les conditions juridiques, techniques, économiques et sociales de la fermeture ».

Réduction de la part du nucléaire de 50% d’ici 2025

Le projet de loi permettra à la France d’atteindre les objectifs fixés par le président de la République en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre, d’amélioration de l’efficacité énergétique avec une réduction de 50 % de la consommation d’énergie à l’horizon 2050, de réduction de 30 % de la consommation de combustibles fossiles à l’horizon 2030 et de diversification du mix électrique avec le développement des énergies renouvelables et la réduction de la part du nucléaire à 50 % à l’horizon 2025. Il dotera l’État des outils de pilotage indispensables à la transition énergétique.»


Vous avez aimé ce contenu ?
Partagez-le avec votre réseau :
Aucune réaction n'a encore été déposée.

Ajouter une réaction :
Vous consentez à ne pas poster de messages injurieux, obscènes, raciste, diffamatoires, menaçants ou tout autre message qui violerait les lois en vigueur.
L'adresse IP de chaque message est enregistrée afin de faire respecter ces conditions.

Voir toutes les Énergie


Copyright © 2018 - Éco Energie Solutions - Tous droits réservés - Mentions légales

Site internet créé par l'agenceDécrocher la Lune :: Conception et Création de solutions digitales sur mesure