Trouver un installateur
près de chez vous

carte de France

Saisissez votre code postal :
 
Ou séléctionnez un département :

Newsletter ÉcoEnergie

Quelle solution pour
votre habitation

Rejoignez notre reseau

Vous êtes un professionnel qualifié dans les secteurs de l'isolation et des énergies renouvelables et souhaitez rejoindre notre réseau d'installateurs ?

Actualités energie

Terres agricoles ou production solaire ?

04 décembre 2013

Ecobole, la plateforme de crowdfunding écologique, est heureux de vous présenter son nouveau projet "Là, dove batte il sole" (en français, "Là où frappe le soleil"). C’est un film documentaire sur la reconversion de terrains agricoles pour produire de d'électricité à base d'énergie solaire. C'est aussi le portrait d'un paysan qui s'interroge sur la transmission des savoirs. Un film à la portée écologique.



Le film évoque des questions majeures sur l'exploitation de la planète et notre défi face aux énergies renouvelables. Il invite le spectateur à s’en saisir et se mobiliser.  Ce film fait le portrait d’un homme : Solindo, paysan qui s'interroge sur l'installation de panneaux.

En 2011, la population italienne a fait le choix, par référendum, de ne pas développer la production d’électricité nucléaire sur son territoire. La clairvoyance des Italiens à ce sujet est à saluer. Toutefois, la production industrielle d’électricité, destinée à alimenter un pays européen pas moins gourmand que ses voisins, s’est déplacée sur d’autres problématiques. Le pays a fait récemment le pari de devenir le plus grand producteur d’énergies renouvelables, sans plus miser sur l’autoproduction ou la réduction des gaspillages. Ainsi l’électricité reste un bien marchand produit de manière centralisée.

Et les intérêts industriels continuent d’heurter et de bousculer les territoires, les modes de vie et les populations. Cette problématique se retrouve dans chaque conflit entre les hommes et les grandes firmes industrielles. Tous les pays ayant vu leurs territoires s’industrialiser vivent cette situation.

Des associations impliquées dans les questions écologiques autour du film

Le film est produit par "Les Zooms Verts", l’association française de production audiovisuelle, impliquée dans l’écologie et l’économie sociale et solidaire, elle a pour but d’accompagner la création de films sur des sujets tels que l’agriculture, les monnaies locales et solidaires, la lutte antinucléaire, les médecines alternatives. "Non uno di meno", une autre association italienne de diffusion audiovisuelle, basée dans le village natal de Diego s’est également engagée dans la production du film dès le début de son écriture. Le réalisateur, Diego Feduzi, quant à lui est italien résidant en France depuis deux ans. C’est un voyageur curieux et sensible à la question écologique, il souhaite écrire et réaliser des films qui puissent soutenir ses idées et contribuer à faire avancer la réflexion écologiste.

Quelle est la dimension écologique de ce projet ?

Ce film s'appuie sur des valeurs écologiques fortes telles que le respect de l'environnement et de l'humain, l'agriculture paysanne et la relocalisation de la production. Entre le petit-fils et son grand-père se pose la question de l’avenir des terres familiales et de la difficile transmission des biens et d’un savoir-faire à une génération qui s’est éloignée des pratiques traditionnelles et vivrières.

Doit-on accepter de sacrifier des terrains agricoles ?

Ce film invite à la réflexion politique sur l'usage des technologies actuelles. Il donne à voir toute la complexité du sujet sans manichéisme. Le spectateur est amené à se questionner sur ses besoins et la manière d'y répondre. C'est également une vision poétique des rapports filiaux d'aujourd'hui que le film nous propose, en filmant le rapport tendre d'un grand-père paysan attaché à sa terre avec son petit-fils globe-trotter. Ces deux-là nous amènent dans leurs conversations et leurs réflexions philosophiques sur la drôle de marche du monde. 
Deux générations se rencontrent, s'opposent des habitudes, des éducations et des désirs qui leurs sont propres, et se rejoignent dans le respect de la terre. D'un côté, Diego, que son éducation et ses voyages ont ramené vers l'écologie et de l'autre Solindo, le vieil homme, paysan depuis l'enfance, et emprunt de sagesse populaire.

Les objectifs du film

"Là, dove batte il sole" a pour but d'élargir le débat de l'énergie renouvelable, d'interroger ces techniques et de proposer des alternatives.  Ce film propose aux spectateurs de se réapproprier ces questionnements. C'est un support de débat approprié, car il montre un ensemble de dynamiques croisées, exposées par des personnes au cœur du sujet. Chaque spectateur peut donc s'identifier et se poser ces questions. Ainsi le film est fait pour encourager la réappropriation du débat et de la production.


Vous avez aimé ce contenu ?
Partagez-le avec votre réseau :
Aucune réaction n'a encore été déposée.

Ajouter une réaction :
Vous consentez à ne pas poster de messages injurieux, obscènes, raciste, diffamatoires, menaçants ou tout autre message qui violerait les lois en vigueur.
L'adresse IP de chaque message est enregistrée afin de faire respecter ces conditions.

Voir toutes les Énergie


Copyright © 2018 - Éco Energie Solutions - Tous droits réservés - Mentions légales

Site internet créé par l'agenceDécrocher la Lune :: Conception et Création de solutions digitales sur mesure