Trouver un installateur
près de chez vous

carte de France

Saisissez votre code postal :
 
Ou séléctionnez un département :

Newsletter ÉcoEnergie

Quelle solution pour
votre habitation

Rejoignez notre reseau

Vous êtes un professionnel qualifié dans les secteurs de l'isolation et des énergies renouvelables et souhaitez rejoindre notre réseau d'installateurs ?

Actualités produits

La fin du photovoltaïque pour Solar Energy division du groupe Bosch

25 mars 2013

Le groupe allemand Bosch a annoncé officiellement vendredi 22 mars l’arrêt de son activité photovoltaïque d’ici à 2014 dans un communiqué de presse. Mise en cause, l’énorme surcapacité de ce secteur sur le marché mondial générant de lourdes pertes. Le manque de compétitivité face à la concurrence accrue, notamment celle des modules photovoltaïques asiatiques, pourrait coûter 3000 suppressions de postes à la branche photovoltaïque du groupe dont 200 en France.

Cette déroute est le résultat d’un ensemble de facteurs, la concurrence, dans un premier temps, a provoqué l’effondrement du marché depuis 2008, ce qui s’est manifesté par une chute de 75% du prix de vente des panneaux solaires. Le groupe rappelle alors la perte colossale d’un milliard d’euros de Solar Energy en 2012. D’autre part, à l’instar de l’ensemble des fabricants européens de modules photovoltaïques, Bosch est atteint par une baisse des subventions dans certains pays européens et malgré les recherches de solutions alternatives pour réajuster la stratégie de la division solaire, le groupe n’est pas parvenu à résister face à la chute des prix de vente estimé à 40% par an depuis ces trois dernières années. 

Un secteur en pleine traversée du désert

D'autres groupes allemands du même secteur tels que Solon et Q-Cells ne sont pas parvenu à échapper à la faillite quelques mois auparavant, le groupe allemand Siemens quant à lui a aussi rencontré des déconvenues a fini par se retirer du photovoltaïque. La débâcle n'est pas qu'européenne, l'ancien numéro un mondial de l'énergie photovoltaïque Sunthech a récemment vu sa principale filiale de production en suspension de paiement et ce en raison de mesures protectionnistes adoptées par les Etats Unis et l’Europe pour tenter de freiner l’importation du photovoltaïque chinois.



Les répercussions de la fin du photovoltaïque du groupe allemand en France


Fermeture définitive ou vente, le sort du site français de Vénissieux, situé dans la banlieue Lyonnaise, demeure pour le moment incertain. Le coup est rude pour le site français au sein duquel l’industrie du solaire est la plus importante. Le site compte 200 employés et a été inauguré il y a à peine plus d’un an après que 25 millions d’euros aient été injectés pour reconvertir ce site qui produisait au préalable des pompes diesel. Les activités de développement technologiques concernant les couches minces, assurées par la société CISTech GmbH, située à Brandebourg-sur-la-Havel, pourraient être maintenues. Le projet de production sur le site de construction en Malaisie dans lequel plus de 500 millions d'euros ont été investis sera abandonné, les parts seront vendues à Aleo Solar, un groupe que Bosch détient à 90,7%. Au total la branche Bosch Solar Energy regroupe 3000 personnes, dont les postes sont dès à présent menacés.


Vous avez aimé ce contenu ?
Partagez-le avec votre réseau :
Aucune réaction n'a encore été déposée.

Ajouter une réaction :
Vous consentez à ne pas poster de messages injurieux, obscènes, raciste, diffamatoires, menaçants ou tout autre message qui violerait les lois en vigueur.
L'adresse IP de chaque message est enregistrée afin de faire respecter ces conditions.

Voir toutes les Produits


Copyright © 2018 - Éco Energie Solutions - Tous droits réservés - Mentions légales

Site internet créé par l'agenceDécrocher la Lune :: Conception et Création de solutions digitales sur mesure