Trouver un installateur
près de chez vous

carte de France

Saisissez votre code postal :
 
Ou séléctionnez un département :

Newsletter ÉcoEnergie

Quelle solution pour
votre habitation

Rejoignez notre reseau

Vous êtes un professionnel qualifié dans les secteurs de l'isolation et des énergies renouvelables et souhaitez rejoindre notre réseau d'installateurs ?

Actualités energie

Energie hydraulique : première énergie renouvelable de France

07 mai 2014

D’ici à 2023, 150 concessions de barrages hydrauliques vont arriver à échéance. Afin de garder un contrôle public sur ces installations, Ségolène Royal propose des créer des sociétés d’économie mixte (SME), à majorité publique. Une solution qui permettra selon Jean-Jack Queyranne, président de la Région Rhône-Alpes, de prendre en compte la cohérence des vallées, de préférence à une décision barrage par barrage.

L’énergie hydraulique est la première énergie renouvelable. 150 concessions hydrauliques arrivent à échéance avant 2023, représentant 25 % de la production d’hydroélectricité en France. Une décision, maintes fois retardée, doit être prise, d’autant qu’un rapport parlementaire a été rendu sur cette question en octobre 2013.

Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, considère que la mise en concurrence pure et simple présente des risques pour l’intérêt général de la gestion de la ressource en eau, de l’équilibre écologique des vallées et des conditions de distribution de l’électricité.

Il faut donc garder un contrôle public. C’est pourquoi, Ségolène Royal propose de créer des sociétés d’économie mixte (SEM), à majorité publique, s’inspirant du modèle de la compagnie nationale du Rhône.

Comme le souligne le président de la Région Rhône-Alpes Jean-Jack Queyranne, à la tête de la première région hydraulique d’Europe, cette solution permet de prendre en compte la cohérence des vallées, de préférence à une décision barrage par barrage.

Un travail de partenariat sera engagé avec les Régions et les autres collectivités territoriales, et des discussions sont déjà en cours avec la Caisse des dépôts et consignations.

Le principe communautaire de concurrence sera appliqué aux entreprises de production d’électricité, partenaires des SEM.
La ministre propose que cette solution se retrouve dans le projet de loi de programmation pour la transition énergétique dont les parlementaires auront à débattre prochainement.


Vous avez aimé ce contenu ?
Partagez-le avec votre réseau :
Aucune réaction n'a encore été déposée.

Ajouter une réaction :
Vous consentez à ne pas poster de messages injurieux, obscènes, raciste, diffamatoires, menaçants ou tout autre message qui violerait les lois en vigueur.
L'adresse IP de chaque message est enregistrée afin de faire respecter ces conditions.

Voir toutes les Énergie


Copyright © 2018 - Éco Energie Solutions - Tous droits réservés - Mentions légales

Site internet créé par l'agenceDécrocher la Lune :: Conception et Création de solutions digitales sur mesure