Trouver un installateur
près de chez vous

carte de France

Saisissez votre code postal :
 
Ou séléctionnez un département :

Newsletter ÉcoEnergie

Quelle solution pour
votre habitation

Rejoignez notre reseau

Vous êtes un professionnel qualifié dans les secteurs de l'isolation et des énergies renouvelables et souhaitez rejoindre notre réseau d'installateurs ?

Actualités energie

L’énergie positive dans le bâtiment : opportunité de création d’emplois et d’innovation

23 septembre 2013

Suite au discours du Président de la République lors de l’ouverture de la Conférence Environnementale le 20 septembre dernier, dans lequel François Hollande a annoncé la fin des tarifs d’achat de l’électricité renouvelable, Enerplan affirme dans un communiqué la possibilité de sortir du système de tarif bonifié au profit du développement de l’électricité solaire et ce dès 2014.



Pour ce faire, le nouveau modèle reposera sur la compétitivité de l’électricité solaire distribuée et sur l’augmentation de la valeur du patrimoine bâti des français (particuliers, les entreprises ainsi que les collectivités). La filière solaire française se dit prête à relever le défi de la généralisation anticipée du bâtiment à énergie positive dans le neuf ainsi que celui de la rénovation énergétique optimale des bâtiments pour que les français maîtrisent durablement leurs factures thermique et électrique. Ces perspectives pourront générer la création de 10 000 emplois d’ici 2018.

Plusieurs conditions sont toutefois nécessaires pour atteindre ces objectifs :



  • Etablir dès maintenant le futur cadre règlementaire qui favorisera l’autoconsommation de l’électricité solaire dans le bâtiment et valorisera équitablement le surplus de production ; et mettre en œuvre cette nouvelle régulation au plus tôt en 2014 pour sortir du tarif d’achat bonifié. Un calendrier de travail doit être fixé. De même, cette logique d’autoconsommation doit être étendue aux moyennes et grandes centrales solaires pour une régulation adaptée à la production sur la boucle locale.

  • Assumer la transition entre un modèle dépassé qui crée du chômage au sein de la filière solaire et le nouveau modèle, qui fonctionnera grâce a soutien public sobre. A titre transitoire dans l’attente du nouveau cadre, amender l’arrêté tarifaire de mars 2011 – figer le tarif d’achat jusqu’à 9 kW et le rehausser de 9 à 100 kW – pour maintenir de l’activité et préserver des emplois.

  • Etre cohérent en termes d’incitation fiscale, maintenir le crédit d’impôt développement durable pour le photovoltaïque en 2014 à la condition que l’installation soit réalisée pour autoconsommer en partie la production. On ne peut supprimer le crédit d’impôt au prétexte que le photovoltaïque bénéfice du tarif d’achat, tout en prévoyant la fin prochaine du tarif d’achat.

« Un développement raisonné de la production d'électricité solaire dans le bâtiment s'intègre parfaitement dans les objectifs de performance énergétique fixés par le gouvernement. Il créera une offre et une filière française d'excellence du bâtiment à énergie positive. Afin d'y parvenir et de créer massivement des emplois et de la valeur locale, cette filière a besoin d'un signe très fort sur la demande, via un dispositif attractif, maintenant !» a déclaré Germain Gouranton, Vice-président solaire & bâtiment d’Enerplan, syndicat des professionnels de l’énergie solaire.  


Vous avez aimé ce contenu ?
Partagez-le avec votre réseau :
Aucune réaction n'a encore été déposée.

Ajouter une réaction :
Vous consentez à ne pas poster de messages injurieux, obscènes, raciste, diffamatoires, menaçants ou tout autre message qui violerait les lois en vigueur.
L'adresse IP de chaque message est enregistrée afin de faire respecter ces conditions.

Voir toutes les Énergie


Copyright © 2018 - Éco Energie Solutions - Tous droits réservés - Mentions légales

Site internet créé par l'agenceDécrocher la Lune :: Conception et Création de solutions digitales sur mesure