Trouver un installateur
près de chez vous

carte de France

Saisissez votre code postal :
 
Ou séléctionnez un département :

Newsletter ÉcoEnergie

Quelle solution pour
votre habitation

Rejoignez notre reseau

Vous êtes un professionnel qualifié dans les secteurs de l'isolation et des énergies renouvelables et souhaitez rejoindre notre réseau d'installateurs ?

Actualités energie

Les homards en pincent pour l'énergie éolienne

15 mai 2013

Une équipe de biologistes a élevé 3 000 homards en captivé dans le but de les relâcher l'an prochain dans le parc éolien offshore de Borkum Riffgat, près de l'île d'Heligoland, à 70 km des côtes germano-hollandaises. Alors qu'elle avait quasiment disparu de cette zone polluée après la Seconde Guerre Mondiale, il s'avère que cette espèce se plait particulièrement dans cet environnement et pourrait se développer à nouveau.

Les parcs éoliens seraient, d’après les biologistes de l'institut Alfred-Wegener pour la recherche polaire et marine, propices au développement des espèces maritimes constituant la faune et de la flore locale et plus particulièrement aux homards. Les homards trouveraient dans les fondations rocheuses des turbines marines un abri favorable dans lequel ils pourraient frayer en toute tranquillité. Ils pourraient ainsi repeupler à nouveau cette zone, en faire une zone de pêche aussi florissante que dans les années trente lorsque les pêcheurs pouvaient attraper jusqu’à 80 000 crustacés par an dans leurs filets, contre seulement 300 à 500 actuellement. Le parc éolien a été construit entre 2011 et 2013 et compte 30 turbines Siemens d'une puissance unitaire de 3,6 MW.

Le projet a été financé par un fond d’indemnisation versé par EWE, le fournisseur d’énergie de la région au land de Basse-Saxe en dédommagement des éventuels dommages écologiques générés lors de la construction du parc éolien. Heinz-Dieter Franke de l'Institut Alfred-Wegener pour la recherche polaire et marine et responsable du projet a déclaré : « Quand on sait que 5.000 parcs éoliens devraient voir le jour dans les eaux allemandes d'ici 2030, ce type de projet pourrait avoir un immense impact sur la population de homards. »

 

Une espèce décimée des suites de la Seconge Guerre Mondiale

La perte de ce crustacé à grosses pinces si goûteux dans l’assiette a été causée lors la seconde guerre mondiale, cette population de homards en mer du Nord a été décimée par les bombardements. La zone de Borkum par exemple servait de base à la flotte hydravions mouilleurs de mine de la Fuftwaffe. Par la suite, l’île d’une superficie de 1.5 km2 a été utilisée comme champs de tirs, répandant une quantité massive de produits chimiques dans l’écosystème. Les scientifiques présument que cette pollution a affecté le sens de l’odorat des homards, empêchant leur reproduction. La population de homards avait alors réduit de 90%.

Reste à espérer que les hivers doux et la hausse de la température de la mer du Nord du côté de Helgoland n’entravera pas ce beau projet. En attendant cette initiative s’est inspirée d’un projet similaire dans le parc d'Egmond aan Zee en Hollande-Septentrionale, où la biodiversité a littéralement colonisé les pieds des machines (les moules et les crabes attirant les cabillauds, mouettes cormorans, marsouins) profitant de cet oasis de tranquillité.


Vous avez aimé ce contenu ?
Partagez-le avec votre réseau :
Aucune réaction n'a encore été déposée.

Ajouter une réaction :
Vous consentez à ne pas poster de messages injurieux, obscènes, raciste, diffamatoires, menaçants ou tout autre message qui violerait les lois en vigueur.
L'adresse IP de chaque message est enregistrée afin de faire respecter ces conditions.

Voir toutes les Énergie


Copyright © 2018 - Éco Energie Solutions - Tous droits réservés - Mentions légales

Site internet créé par l'agenceDécrocher la Lune :: Conception et Création de solutions digitales sur mesure