Trouver un installateur
près de chez vous

carte de France

Saisissez votre code postal :
 
Ou séléctionnez un département :

Newsletter ÉcoEnergie

Quelle solution pour
votre habitation

Rejoignez notre reseau

Vous êtes un professionnel qualifié dans les secteurs de l'isolation et des énergies renouvelables et souhaitez rejoindre notre réseau d'installateurs ?

Actualités durable

L’arbre et la forêt à l’épreuve d’un climat qui change

11 février 2015

C’est le nom du rapport qui a été remis aujourd’hui à Ségolène Royale, concernant les impacts du changement climatique pour l’arbre et la forêt. Ce rapport s’inscrit dans la perspective de la Conférence de Paris Climat 2015. Il dresse un état des lieux des ressources forestières de la France, de son importance dans la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre, et de l’évolution de cette ressource à l’horizon 2050 en fonction des choix politiques qui seront fait.

Communiqué de presse 11-02-2015 : Ségolène Royal reçoit le rapport « L’arbre et la forêt à l’épreuve d’un climat qui change » remis par Paul Vergès

A quelques mois de la Conférence Paris Climat 2015, et alors que nous fêtons cette année les 50 ans de l’Office national des forêts, Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, s’est vu remettre le 11 février le rapport sur « L’arbre et la forêt à l’épreuve d’un climat qui change » par le sénateur de La Réunion, Paul Vergès, président de l’Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique (ONERC).

En s’appuyant sur des études scientifiques, le rapport éclaire les différents aspects des impacts du changement climatique pour l’arbre et la forêt, en s’attachant à identifier des pistes d’action et d’adaptation.

Les principaux enseignements du rapport sont les suivants :

  • La forêt française couvre 30 % du territoire et elle est une source de services multiples pour nos sociétés. Elle joue notamment un rôle crucial dans la régulation de l’évolution du climat : elle prélève l’équivalent de 15 % des émissions annuelles nationales de CO2. Les forêts jouent aussi un rôle fondamental pour la préservation de la biodiversité.
  • Les arbres et les forêts sont particulièrement sensibles aux effets du changement climatique. Alors que leur développement nécessite un cycle long (de 50 à 250 ans en moyenne), le changement climatique impose de fortes et brusques pressions. Ainsi les zones climatiques favorables à certaines espèces se retrouvent déplacées plus au Nord ou plus en altitude du fait de l’augmentation des températures.
  • La filière bois forêt française se mobilise pour relever de nombreux défis liés au climat : pour préserver la forêt française, pour permettre à ce milieu de s’adapter aux effets du changement climatique et pour permettre de valoriser ce patrimoine vivant à travers une filière bois dynamique ou l’agroforesterie. Les travaux engagés par Ségolène Royal avec les ministres de l’Agriculture et de l’Économie y contribuent.


Le rapport présente par ailleurs une « balade en forêt en 2050 ». Il s’agit d’un exercice de prospective écrit sous la forme d’une nouvelle. Cette balade illustre dans un monde éco-citoyen le bilan en 2050 de décisions de gestion forestière prises aujourd'hui.

En identifiant des pistes d’adaptation au changement climatique, le rapport de l’ONERC s’inscrit pleinement dans la perspective de la Conférence Paris Climat 2015 : faire de la France, le pays de l’excellence environnementale en s’adaptant à un monde qui change.

Les recommandations de ce rapport contribueront à la mise en œuvre de la Stratégie nationale de transition écologique vers un développement durable 2015-2020 (1), présentée en conseil des Ministre le 4 février dernier.

Le rapport de l’Onerc au Premier ministre et au Parlement est édité par La documentation Française. Il a été réalisé en collaboration avec Alain Bailly (FCBA), Isabelle Bellin (Technoscope), Frédéric Berger (IRSTEA), Philippe Guillet (Chambre d’agriculture de la Sarthe), Guy Landmann (GIP Ecofor), Myriam Legay (ONF), Jean-Luc Peyron (Ecofor), Olivier Picard et Philippe Riou-Nivert (CNPF-IDF), Matthieu Rebendenne (Chambre d’agriculture de la Sarthe).

(1) En particulier la priorité 2 de l’axe 3 relative à l’adaptation au changement climatique.

Vous avez aimé ce contenu ?
Partagez-le avec votre réseau :
Aucune réaction n'a encore été déposée.

Ajouter une réaction :
Vous consentez à ne pas poster de messages injurieux, obscènes, raciste, diffamatoires, menaçants ou tout autre message qui violerait les lois en vigueur.
L'adresse IP de chaque message est enregistrée afin de faire respecter ces conditions.

Voir toutes les Développement durable


Copyright © 2018 - Éco Energie Solutions - Tous droits réservés - Mentions légales

Site internet créé par l'agenceDécrocher la Lune :: Conception et Création de solutions digitales sur mesure